fermer
image
image
image
image
image
image
image
image
Séances
OBJECTIF CINEMA

GHOST DOG : LA VOIE DU SAMOURAÏ

{vo}
Jim Jarmusch
Etats-Unis – 1999 – 1h56

Avec Forest Whitaker, John Tormey, Cliff Gorman

En echo à la sortie du dernier film de Jim Jarmush, Only lovers left alive projection de Gost dog: la voix du samouraï de Jim Jarmush en présence de Pierre Guislain, professeur de philosophie, co auteur du livre Objectif cinéma récemment paru chez Gallimard jeunesse

 

Séance d'un dédicace du livre. En partenariat avec la librairie Folies d'Encres

 

 

C'est au milieu des oiseaux, dans une cabane perchée sur le toit d'un immeuble abandonné, que Ghost Dog étudie un ancien texte samouraï. Ghost Dog est un tueur professionnel qui se fond dans la nuit et se glisse dans la ville. Quand son code moral est trahi par le dysfonctionnement d'une famille mafieuse qui l'emploie de temps à autre, il réagit strictement selon le code samouraï.

 

« Malgré le mélange de tons, ses accès de violences auxquels succèdent un humour absurde et ses ponctuations cartoonesques, le DJ Jarmusch parvient à nous offrir un incroyable set aussi hétéroclite que cohérent, jouant sur les rimes internes, les échos et les vibrations de ses différentes images qui rentrent en résonance. A mi-chemin entre une digression jazzy sur des motifs bien connus et une improvisation be-bop sur une série de standards, Ghost Dog est un film (s)ample, où l’élégance et la poésie sont de chaque plan. Un petit chef-d’œuvre constamment jubilatoire, drôle et cocasse, mélancolique et profond. Et puis il y a Forest Whitaker, dont la présence seule suffit déjà d’habitude à transfigurer le moindre petit film et qui livre ici l’une de ses plus belles prestations. Sa silhouette ailleurs balourde et voûtée semble ici ne plus toucher terre, ses mouvements sont d’une grâce inouïe. Danseur et guerrier, il est la pleine incarnation du film. » tvclassik.com

 « Jim Jarmusch, cinéaste malicieux, superpose les clichés des films de samouraïs et les habitudes du polar américain. Il en résulte un curieux mélange, drôle et inattendu, une sorte de tragédie désinvolte (...) » Le Nouvel Observateur

« sur une bande originale... très originale, due à RZA (...), les tribulations de ce guerrier hors du temps sont d'autant plus séduisantes qu'elles sont incarnées par un grand comédien ici époustouflant, Forest Whitaker. » Les échos

rencontre
cinéma
Vendredi 07 Mars 20:30
Rencontre