fermer
image
image
image
image
image
Séances
ciné-club animé par Fabienne Duszynski

LE PORT DE L’ANGOISSE

{vo}
Howard Hawks
Précédé d’un set de Sandra Nkaké et Jî Drû
Etats-Unis – 1944 – 1h40 – noir et blanc

Avec Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Walter Brennan, Marcel Dalio

« Deux scénaristes se sont succédés à l’écriture du scénario du Port de l’angoisse. Le premier, Jules Furthman, adapte le roman d’Hemingway : l’aventurier Morgan y prêtait son concours au passage de clandestins vers les États-Unis et se voyait entraîné malgré lui dans une action menée par des révolutionnaires cubains pilleurs de banque. Le régime cubain étant alors l’allié des États-Unis, pèse sur le film à tourner un risque très fort de censure. William Faulkner s’attèle donc à la réécriture : déplaçant l’action de Cuba aux Antilles françaises, transformant un film d’aventure en film de propagande, métamorphosant le mercenaire en homme solitaire et individualiste bientôt conscient du choix idéologique devant lequel il est placé – manière habile d’exploiter le filon du déjà mythique Casablanca où s’illustrait Bogart. Subsiste cependant l’empreinte de Furthman, scénariste de Josef von Sternberg (un cinéaste très important pour Hawks) pour lequel il a écrit Blonde Venus, Morocco et Shanghai Express : l’exotisme du cadre géographique, le profil du personnage féminin, moule dans lequel Lauren Bacall viendra se fondre. Sternbergienne, aussi, l’invention, par un Hawks qui se rêve pygmalion, d’une star décalquée de Marlene Dietrich en « une version plus chaude » : « Dietrich l’a reconnu dès qu’elle a vu le film. Elle dit : ‘C’est moi, hein ?’» (Hawks). Les créatures échappent à leur créateur, c’est connu : ici, film et réalisateur se virent irrémédiablement débordés par le coup de foudre qui saisit les deux acteurs. » Fabienne Duszynski

 

Ciné-club animé par Fabienne Duszynski précédé d’un set de Sandra Nkaké et Jî Drû : Mettez vos plus belles fripes des années 50 : la femme la plus glamour et l'homme le plus chic se verront offrir l'album Nothing for granted de Sandra N'kaké, artiste en résidence à l'Espace 1789.

cinéma
Vendredi 31 Janvier 20:00
Ciné-club