fermer
image
image
image
image
Séances

SOIREE BOXE

{vo}
En partenariat avec le service Archives et la Direction de la Communication

A 19h45

GAETAN MICALLEF, LA BOXE DANS LA PEAU
D’Abdel Yassine et Joël Ury

 

Portrait de Gaëtan Micallef, mythique entraîneur de Boxe du Red Star Olympique Audonien. Parmi les meilleurs professeurs de boxe en France, il entraîne, depuis 1958, anonymes et champions à Saint-Ouen-sur-Seine. Le film raconte l’histoire d’un homme qui a consacré sa vie au «noble art ».

En partenariat avec la direction de la communication et le service des Archives


A 20h30

Raging Bull

de Martin Scorsese

Avec Robert De Niro, Cathy Moriarty, Joe Pesci

 

Raging Bull retrace les moments forts de la carrière flamboyante de Jack La Motta, champion de boxe poids moyen. Issu d'un milieu modeste, il fut le héros de combats mythiques, notamment contre Robinson et Cerdan. Autodestructeur, paranoïque, déchiré entre le désir du salut personnel et la damnation, il termine son existence, bouffi, en tant que gérant de boîte de nuit et entertainer. Quand l'ascension et le déclin d'une vie deviennent épopée...

 

« Sommet absolu de la fructueuse collaboration de Scorsese et De Niro, cette biographie métaphysique du boxeur Jake LaMotta, tombeur de Marcel Cerdan en 1949, est la preuve tangible que le cinéma est aussi un art. Fidèles à leur habitude, le cinéaste et sa muse virile se sont jetés corps et âme dans ce projet. Terrassé par une crise conjugale, Scorsese soigne sa dépression le nez dans la cocaïne et se retrouve à l'hôpital. La rédemption de Jake LaMotta, mari jaloux et violent, sera aussi la sienne.
De son côté, De Niro applique sa fameuse méthode Actors Studio. Comme il avait tenu à conduire un taxi de nuit pendant des semaines pour préparer son rôle dans Taxi Driver, il s'entraîne quotidiennement à boxer avec Jake LaMotta. Tant et si bien qu'au bout de six mois De Niro lui brise quatre incisives et lui ouvre le menton. Dix semaines sont prévues, soit la moitié du tournage, rien que pour les scènes de boxe.
A l'arrivée, le film ne comportera que quinze minutes de combat, réparties en quatre séquences de plus en plus violentes et stylisées. Le dernier duel sera filmé au grand-angle, avec des fumigènes, sur un ring deux fois plus grand que la normale. Le sang gicle par litres et au ralenti pour que l'effet graphique imprime le noir et blanc. Le travail sur la bande-son est aussi considérable. Chaque bruit de coup, unique, est obtenu avec diverses armes à feu ou en faisant éclater des melons. Sans parler des trente kilos pris par De Niro pour incarner le boxeur déchu, patron de night-club à Miami. Mythique ! » Jérémie Couston, Télérama

 


ENTREE LIBRE

En partenariat avec le service Archives Patrimoine

Ne manquez pas l’exposition « Entre les cordes » consacrée à la boxe à la galerie Mariton jusqu’au 6 mars 2016

Renseignements au 01.71.86.62.68

Toute les infos ici

cinéma
Mardi 02 Février 19:45
2 films : Gaëtan Micallef, la boxe dans la peau et Raging Bull