fermer
Laurent Philippe
Laurent Philippe
Laurent Philippe
Laurent Philippe
Laurent Philippe
Laurent Philippe
  • jeu. 23 Avril
    20:00  
16€ / 12€ / 10€ (2 points Pass')
danse

To Da Bone

(LA)HORDE
1h
Conception, mise en scène (La) Horde, Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel
Avec Valentin Basset aka Bassardo, Magali Casters (Belgique), Mathieu Douay Douay aka Magii'x (France), Camille Dubé Bouchard aka Dubz (Quebec), László Holoda aka Leslee (Hongrie), Thomas Hongre aka ToPa (France), Pawel Nowicki aka Pafcio (Pologne),Kevin Martinelli aka MrCovin (France), Bartlomej Paruszewski aka Bartox (Pologne), Viktor Pershko aka Belir (Ukraine), Nick Reisinger aka Neon (Allemagne), Edgar Scassa aka Edx (France), Andrii Shkapoid aka Shkap (Ukraine), Radek Sobierajski aka Radnaro (Pologne),  Damian Kamil Szczegielniak aka Leito (Pologne), Michal Adam Zybura aka Zyto (Pologne) 
Composition sonore Aamourocean
 

Né en Belgique et aux Pays-Bas à la fin des années 90, le jumpstyle - danse très courte, faite de sauts - réapparaît sur YouTube dans les années 2000. Les jumpers, disséminés partout dans le monde, apprennent seuls à partir de tutos, et postent leur danse électrisée par les 170 beats/minute d’une musique hardcore.

A l’affût des expressions singulières, les trois talentueux membres du collectif (La)Horde (aujourd’hui à la direction du Ballet National de Marseille) s’intéressent aux nouvelles pratiques artistiques nées avec le web. Ils découvrent les jumpers sur internet, les invitent à rejoindre le collectif en se demandant comment capter la magie d’une performance de 25 secondes et la rendre accessible au public en une proposition scénique d’une heure…  Au cœur de leur projet, il y a bien sûr le désir de parler d’une révolte intime de la jeunesse car le jumpstyle est une danse rageuse affirmant la possibilité d’une contre-culture.

TO DA BONE est donc la rencontre ultra rythmée de onze jumpers, dont une femme, venu·e·s de France, Québec, Hongrie, Pologne, Ukraine, Allemagne. Leur danse virtuose, réglée au millimètre, au rythme de cris d’encouragement, évolue dans une composition à l’unisson, saisissante. 

Réserver